Le monde doit savoir ce qui se passe à l'intérieur du Congo

La protection des victimes par l'anonymat est indispensable pour éviter des actes de représailles.

Ce n'est pas parce que les média ne sont pas présents dans le Congo profond, que nous ne pouvons pas faire connaître au monde extérieur les atrocités perpétrées par des hommes en uniforme.

Evidemment, il est important que les victimes soient bien protégées. Car dénoncer des abus commis par des hommes en armes sans déontologie, peut mener facilement à des actes de vengeance.

Nous ferons tout pour vous protéger, si vous avez le courage de parler. Votre témoignage est publié de façon anonyme. La communauté internationale doit connaître votre calvaire. Votre témoignage pourra aider à les convaincre à mettre la pression sur notre gouvernement, pour que celui-ci prenne ses responsabilités et mette fin à l'impunité des criminels en uniforme.

Lisez les témoignages les plus récents à la page "Témoignages".
Cliquez sur un témoignage pour l'agrandir.

Une armée qui pille la population?

L'Est de la République Démocratique du Congo souffre de la mauvaise gouvernance au Congo. Comme l'Etat n'est pas capable d'instaurer son autorité dans les zones rurales, de nombreux groupes de miliciens jaillissent de partout dans une tentative désespérée de protéger la population civile contre les rebelles et malfaiteurs.Pendant ques les politiciens se perdent dans des négociations interminables dans des salles de réunion à Kinshasa, le peuple congolais souffre.

Au lieu de trouver des solutions durables à l'insécurité, ils envoient l'armée à l'intérieur, officiellement pour tenter de rétablir la sécurité. En réalité, la présence de militaires armés ne fait qu'aggraver le sort des citoyens innocents: les militaires pillent tout ce qui leur tombe sous la main, ils violent et tuent et obligent des milliers de personnes à fuir leurs villages pour se retrouver ailleurs comme des déplacés sans soutien quelconque.

Nous n'en pouvons plus. Ce site veut lancer un appel fort pour mettre fin à cette impunité. Toute violation des droits humains par des hommes en uniformes sera publiée ici, au vu et au su du monde entier. Nos oreilles nous font trop mal quand nous entendons à la radio le porte-parole des opérations Sokola1, le Capitaine Mark Hazukay, démentir les accusations. Alors que nous rencontrons partout des milliers de familles en fuite pour le kaki de ses hommes. Une armée qui terrorise la population, n'est pas une armée. Ce sont des terroristes. Nous exigeons que justice soit faite.

Connaissez-vous un cas concret? Prenez contact avec nous. Nous ferons connaître votre cas au monde entier, tout en protégeant votre identité contre des représailles prévisibles!