11. févr., 2017

Ce n'est pas normal

Au vu d'une telle image, tout le monde devrait se sentir sécurisé. Au Congo malheureusement, c'est l'inverse. La panique nous prend aux tripes quand ces uniformes apparaissent dans nos villages. Comment pense-t-on établir l'ordre au Congo si l'armée est elle-même un facteur de désordre?