11. févr., 2017

Rwahwa

Le camps militaire à Rwahwa est devenu un noyau de terreur. Depuis le mois de novembre, les soldats qui y sont campés, ont produit un bien triste bilan: 26 victimes civiles mortelles dont 11 hommes, 9 femmes, 4 filles et 2 garçons. Plus de 15.000 personnes déplacées, dont un nombre important est obligé de passer nuit à la belle étoile. 18 écoles sont fermées et une a été entièrement pillée par les FARDC. Le nombre de femmes violées reste inconnu: elles n'ont personne à qui elles pourraient se confier. Trois postes de santé ont été dévalisés et pillés par les soldats. La population n'a plus accès aux soins de santé.

Les hautes autorités des FARDC comme toujours, nient toute responsabilité.