14. juin, 2017

Violence au Kasaï: la responsabilité de l'armée

Sonia Rolley de la RFI a publié un très long article sur les responsabilités accablantes des haut-gradés des FARDC dans les tueries au Kasaï. L’auditeur général congolais, le général Joseph Ponde, énumère une longue liste de chefs d’accusation : crimes de guerre par meurtre, mutilation, traitement cruel, inhumain et dégradant, refus de dénonciation d’une infraction commise par des justiciables ou des juridictions militaires...

Le récit de la RFI est long, mais il vaut la peine d'être lu du début jusqu'à la fin. Chaque Congolais doit connaître ces crimes, pour qu'ensemble nous puissions exiger que plus jamais une telle violence injustifiée ne soit déployée contre le peuple, par les militaires qui sont supposés le défendre.

Lire tout l'article