26. juin, 2017

En route vers l'impunité?

Notre gouvernement ne veut donc rien savoir d'une enquête juridique indépendante. Il a réussi son coup grâce à l'appui des gouvernements africains, qui, chacun, ont commis des actes de violence contre leur population. Ils ont donc tout intérêt que le Congo gagne son combat au sein du Conseil des NU pour les Droits de l'Homme, car autrement, ils pourraient bien avoir à faire face à une enquête bientôt chez eux!

Est-ce une bonne décision ou est-ce la voie vers l'impunité?

Deux indicateurs nous font croire le pire:

  1. Un tribunal militaire du Kasaï a décidé de ne pas poursuivre pour crime contre l'humanité sept militaires congolais poursuivis pour le meurtre de civils dans cette région du centre du pays. L'ONU regrette cette décision.

  2. Le Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a accusé les autorités de la République démocratique du Congo d'armer une milice menant d'"horribles attaques" contre les civils dans le Kasaï. Evidemment, pour le gouvernement, comme exprimé par son porte-parole, il n'en est rien. Pour Lambert Mende, "il se pourrait que le responsable Onusien ait été abusé par des sources malveillantes". 

Tout porte à croire en effet, que les stratégies pour échapper à la justice nationale, telles que pensées par le gouvernement, sont multiples et ne contribueront d'aucune façon à une justice pour les proches des victimes, ni à la crédibilité de notre pays. Seule la justice internationale indépendante pourra un jour soulager notre population meurtrie.