8. juil., 2017

Activiste des droits de l’Homme assassiné à Kirumba (Nord-Kivu)

Chez nous au Congo, prendre la défense d'une victime d’extorsion de quatre chèvres par les militaires de l’auditorat, cela suffit pour vous comdamner à mort. Pas par une cour de justice, non, par les perpétreurs de l'extorsion, qui abusent de leur uniforme et des armes que l'Etat leur a pourtant confié pour la protection de la population, mais qu'ils utilisent pour assassiner les défenseurs des vulnérables.

Les accusés, l’Auditorat militaire de Kirumba, bien évidemment, se cachent sous un silence coupable.

Lire tout l'article sur Radio Okapi