1. août, 2017

Violence policière le 31 juillet 2017

Dans toutes les villes du Congo, les manifestations pacifiques ont été étouffées par des actions violentes des services dites de l'ordre. Avec une brutalité inégalée, ils ont intimidé les journalistes et arrêté les jeunes qui ne cherchaient qu'à s'exprimer sur leur avenir et celui du pays, un droit leur conféré par la constitution de la RDC. Plus de cent manifestants ont passé la nuit en prison et ne connaissent pas leur sort. A certains endroits la police se comporte comme des kidnappeurs, car ils exigent une rançon pour libérer les prisonniers.

Que celui qui doute encore ouvre les yeux: notre pays court tout droit vers la dictature militarisée. Pouvons-nous permettre aux fossoyeurs de notre démocratie de prendre en ôtage toute la nation?

Voici le compte-rendu de la journée par Habari RDC.