4. août, 2017

Les FARDC ont massacré des civils en 2004, le gouvernement et Anvil Mining sont tenus responsables !

Le Gouvernement de la République démocratique du Congo est responsable du massacre de plus de 70 personnes à Kilwa (Haut-Katanga), dans le sud-est du pays en 2004, affirme ce vendredi 4 août 2017 dans un rapport, la Commission africaine des droits de l'homme et des Peuples(CADH).

Cette commission établit cette  responsabilité   exige aussi « qu’une indemnité historique de 2,5 millions de dollars américains soit versée aux  victimes et leurs familles ».

Dans ce rapport, la commission  réprimande aussi la société minière Anvil Mining, qui a exploité une mine de cuivre et d'argent à Dikulushi, à 50 kilomètres de Kilwa. Cette dernière est inculpée pour « son rôle dans les violations, qui a consisté à fournir un soutien logistique aux soldats qui ont bombardé sans discernement des civils, exécuté sommairement au moins 28 personnes et éliminé beaucoup d'autres après la tentative d'un petit groupe de rebelles légèrement armés de prendre le contrôle de la ville ».

La commission exhorte le Gouvernement congolais à lancer une nouvelle enquête criminelle et  prendre toutes les mesures diligentes à l’effet de la poursuite et de la sanction des « agents de l'Etat et le personnel de la société Anvil Mining impliqués dans les violations constatées».

Lire tout l'article sur Radio Okapi