6. août, 2017

Officiers FARDC impliqués dans la vente de munitions aux rebelles sud-soudanais

Les hommes les plus intègres de toute une Nation, devraient êtres les officiers militaires. Ils doivent veiller à l'intégrité du territoire, assurer la sécurité de la population et la protection contre des agresseurs externes et internes. Chez nous en RDCongo, malheureusement, c'est l'inverse. Les officiers se croient au-dessus de la loi. Un cas encore très flagrant a été révélé ce week-end.

Certains officiers FARDC seraient impliqués dans la vente de munitions de guerre aux rebelles du Soudan du sud, dont la  présence est signalée aux frontières entre le territoire d’Aru en RDC, et la localité de Morobu au Soudan du Sud.

Ces rebelles traversent souvent la frontière congolaise pour s’approvisionner en vivres auprès des populations dans la collectivité de Kwakwa, et en munition auprès de certains officiers des FARDC dans la région. Le commandant du 3202è régiment et le commandant FARDC dans cette région sont mis aux arrêts pour suspicion de ventes de munitions aux rebelles Sud Soudains. Ces officiers, poursuivis  pour trahison dans l’exercice de leurs fonctions, seront transférés à la cour militaire à Kisangani.

Lire tout l'article sur Radio Okapi