16. août, 2017

Les FARDC ont commis plus de violations des droits de l’homme que tous les groupes armés confondus

Ce n'est pas vraiment une nouvelle, car c'est bien connu depuis longtemps, mais cela fait mal chaque fois que l'on l'entend: « A l’instar des mois précédents, les agents de l’Etat ont commis plus de violations des droits de l’homme que les combattants de tous les groupes armés confondus. Ils sont responsables de près de 55% des violations documentées en juillet 2017, soit 217 violations, ce qui représente une diminution d’un quart par rapport aux 290 violations enregistrées le mois précédent, » rapporte le BCNUDH.

« Parmi les agents de l’Etat, les principaux auteurs des violations des droits de l’homme documentées au mois de juillet 2017 sont, à nouveau, les militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), qui ont été responsables de 115 violations, soit près de 30% du nombre total des violations des droits de l’homme documentées, confirmant ainsi l’augmentation significative constatée le mois précédent, » note le rapport.

Lire tout l'article