12. sept., 2017

Kutoka Butembo DRC, wanawake waandamana kutafuta amani huku polisi wakiwapa shida sana

La Voix de l'Amérique filme calmement la scène où la policie arrête 6 femmes engagées. Un des policiers semble même attendre un signal pour embarquer les dames, les mains dans sa hanche.

Franchement bizarre tout cela, d'autant plus que quelques jours plus tard un FARDC a blessé le journaliste Hangi de la RTVH en le frappant en plein visage. Etait-ce un signal à la popualtion, que même les plus innocentes des innocentes, peuvent se faire coffrer, sans pitié?

Tout ce qu'elle faisaient, c'est exprimer leur chagrin sur l'insécurité causée par les Kasukwistes, l'inaction des autorités urbaines et l'enlèvement des deux prêtres de Bunyuka depuis bientôt deux mois, sans traces.

Elles ont passé trois nuits dans l'amigo du parquet de première instance. Seulement des actions de plaidoyer poussées ont pu convaincre les autorités qu'elles étaient en traîn de salir leur blason à vive allure.

Pour voir le film sur VOA-Kiswahili