8. oct., 2017

L’Evêque de Butembo cite les FARDC parmi les auteurs des exactions

Ce n'est pes trop tôt. Enfin une personalité s'est exprimée sur les violations graves des droits humains commis par les FARDC dans la province du Nord-Kivu. En effet, l'armée considère que toute la population est derrière les mai mai et par conséquent, l'armée trouve logique que tout accrochage avec ces milicies villageoises justifie des représailles contre la population rurale innocente. Ainsi cette population subit le même sort, à la fois de la part des mai mai et des FARDC. Au lieu de trouver protection chez les FARDC, c'est encore pillages, vols, viols, meurtres.

Résultat: déplacements internes, appauvrissement, dégoût croissant envers tout le monde qui porte un uniforme, clivage croissant entre population et autorités.

L’évêque de Butembo Sikuli Paluku Melchisédech a eu le courage de parler enfin de ces abérrations inacceptables, comme les autres autorités ne voulaient pas en entendre parler. On dirait qu'il a été inspiré par son prédécesseur Mgr. Kataliko, dont la disparition a été commémorée il y a juste quelques jours. Espérons que son appel envers les autorités compétentes ne tombera pas dans des sourdes oreilles, comme d'habitude.

Lire l'article dans actualité.cd