11. oct., 2017

RN4: violence en uniforme à Shasha

Dans un cabaret dans la Localité Shasha, Chefferie des Bahunde, Territoire de Masisi au Nord Kivu, une bagarre a éclaté entre un taximan moto et un militaire FARDC dans la soirée du 10 Octobre 2017 .

En discussion, le militaire a tiré sur le jeune motard répondant au nom de "Gentil", à bout portant. Le jeune est mort sur le champs.

Quelques minutes après, c'est la contre-offensive des jeunes de ce village qui se vengent en tuant un soldat FARDC au grade de Major et un policier dont les corps sans vie sont à la morgue de l'hôpital Général de Kirotshe.

Ce matin, une psychose règne dans ce village où l'armée a renforcé ses dispositifs avec des tirs la nuit, ainsi témoigne un paysan de la place.

Dans la même soirée à 19 heures, heure locale, des tirs ont retentis dans le village de Kashenda peu éloigné du même coin que Shasha. Des habitants de cet autre village témoignent être victimes de braquage, des téléphones arrachés et pillages des maisons. Trois ménages ont été victimes de vol et 3 civils ont été blessés par balle.

Selon un chef local qui a requis l'anonymat, ces bourreaux en armes seraient des éléments de l'armée loyale.

Notons que ces événements se produisent dans ces localités voisines pendant qu'avant hier dans la soirée du lundi le 09 Octobre 2017, un policier a tiré à bout portant dans le dos d'un élève de la 4eme Humanités pédagogique de l'Institut Mululu à Sake, Groupement Kamuronza dans la même chefferie des Bahunde à 27km de la ville de Goma.Le bourreau serait de l'unité nommé UNOPS à Sake.

Malgré ces incidents, la population de cette zone pratique la route nationale numéro 4 de Goma à Bukavu mais elle s'inquiète, vivant dans la psychose suite aux tracasseries aux barrages des routes dont plusieurs paysans témoignent.