12. oct., 2017

Qui sont les vrais assassins à Beni?

Le doute plane. Les assaillants qui ont commis les massacres de ce samedi 7 octobre 2017 et attaqué la base de la MONUSCO à Manundioma étaient tous habillés en tenues militaires des FARDC de l’opération Sokola 1. Ils se sont disputés le contrôle de Madina que les présumés ADF auraient fini par récupérer.

Le Secrétaire Général de l’ONU, António Guterres, a condamné fermement les attaques attribuées aux ADF dans la province du Nord-Kivu, au cours desquelles deux Casques bleus tanzaniens ont été tués.  Dix-huit soldats de la paix ont été blessés pendant l’incident, dans un communiqué de presse publié le 10 octobre 2017.

Le Secrétaire général de l’ONU, exhorte les autorités congolaises à enquêter rapidement sur ces incidents et à traduire leurs auteurs en justice. Car il y a des raisons pour douter qu'il s'agit vraiment de rebelles ADF. Des complicités multiples ont été démontrées dans le passé, y compris la livraison d'armes et d'uniformes par des agents des FARDC. Alors qui dit que ce n'est pas à nouveau le cas? Bientôt, toute l'attention ira au calendrier électoral et le nouveau glissement qui se prépare pour le président Kabila. Ce n'est pas un hasard que la nouvelle insécurité émerge en cette période. On a besoin de faire peur aux gens, pour qu'ils ne protestent pas, pour qu'ils avalent la manipulation des élections en se disant que la sécurité est plus importante.

Allons-nous continuer à nous laisser mettre le sable dans les yeux?

Lire l'article sur Sisi Wote Pamoja