13. oct., 2017

Pillage de la Radio Moto Butembo-Beni par des soldats des FARDC

Est-ce du vandalisme brutal, du vol simple ou un sabotage ciblé des médias indépendants? Difficile à dire avec exactitude. Car évidemment, les FARDC ne peuvent pas revendiquer de tels incidents, tout comme elles ne peuvent pas non plus communiquer clairement sur ce genre de méfaits. Nous ne le saurons dès lors probablement jamais.

Ce qui est sûr, c'est que ces soldats ont commis des actes graves en violation totale de leur mandat, qui est d'assurer la sécurité de la population civile. Utiliser la violence pour se frayer un chemin sur le terrain privé de la radio est déjà inacceptable. Mais déboulonner les panneaux solaires et emporter tout le matériel, pour une valeur de 5.500 $, fruit des contributions des auditeurs de la radio, est bien pire qu'un simple vol: c'est un attentat.

Ensemble avec JED (Journalistes en Danger), nous condamnons fermement cette attaque. Nous réclamons une enquête indépendante en vue de punir les auteurs de ce crime et exigeons réparation des dommages occasionnés par la mise à sac des installations de la Radio Moto Butembo Beni par des militaires FARDC.

Lire l'article sur Radio Moto

Lire l'article sur Actualité.cd