5. janv., 2018

Mende: "Bravo, les assassins en uniformes"!

Si vous pensiez qu'il restait un brin de conscience dans le chef de nos autorités illégitimes, vous pouvez désormais abandonner tout espoir. Au lieu de sympathiser avec les congolais qui ont perdu un proche suite aux actions méchamment violentes de l'armée et de la police, le 31 décembre 2017, voilà que le porte-parole du gouvernement Lambert Mende vient de déclarer que les autorités congolaises ont salué la "rigueur" et la "fermeté" des forces de sécurité de la République démocratique du Congo, trois jours après la répression des marches anti-Kabila ayant fait douze morts selon les organisateurs.

Le gouvernement tient à "féliciter les forces de police et de sécurité qui, sur l'ensemble du territoire national, ont respecté le mot d'ordre de rigueur, de fermeté et de conformité au droit international humanitaire dans la gestion" des marches du 31 décembre 2017, a déclaré le porte-parole du gouvernement Lambert Mende lors d'une conférence de presse.

Il a renchéri en insistant que c'est injuste de ne pas reconnaitre le professionnalisme des forces de l'ordre.

Il avait déjà dit que les multiples “échecs” de mobilisation populaire témoignent de la “force tranquille” de la majorité présidentielle. Vous lisez bien: la violence insensée des hommes armées contre les chrétiens, il l'appelle une "force tranquille". Il n'existe pas de meilleure preuve que des affirmations pareilles, pour démontrer clairement que la soi-disante autorité morale a perdu toute sa moralité pour de bon.