11. mars, 2018

Les prêtres catholiques de Kananga dénoncent l’insécurité grandissante au Kasaï

Pourquoi les autorités ne réagissent-elles pas? Pourquoi ce sont seulement les prêtres catholiques qui prennent la défense de la population meurtie? Où va donc le Congo si les militaires peuvent entreprendre en toute impunité des enlèvements de personnes innocentes pour ensuite rançonner leurs familles?

Les prêtres de Kananga révèlent qu’ils ont observé un véhicule blanc non immatriculé et identifiable de couleur blanche avec à son bord des hommes en uniforme des Fardc qui opèrent en plein air et  « qui plongent la grande majorité de notre population dans le désespoir ».

La situation à l’intérieur des provinces du Kasaï inquiète aussi les prêtres:

« A l’intérieur de la province,  l’insécurité continue à persister dans le territoire de Demba, secteur de Lombelu et à la frontière du Kasaï Central et du Kasaï du côté de Kakenge ».

Ils dénoncent les multiples barrières et les tracasseries auxquelles la population est soumise.

Les prêtres listent plusieurs cas des personnes tuées ou blessées par les militaires depuis le début de l’année 2018.

Etes-vous autant révolté que nous en entendant nos 'autorités' déclamer que la situation sécuritaire au Congo s'est beaucoup améliorée, alors que le vécu quotidien de nous, congolais, dans toutes les provinces, prouve tous les jours le contraire? Ces autorités morales et autres ne sont pas digne du peuple congolais, qui a subi leur médiocrité depuis bien trop longtemps maintenant!

En savoir plus