14. avr., 2018

Annika Ben David bouleversée

« J’ai été bouleversée d’apprendre qu’une majorité des violations des droits de l’homme a été commise par les agents de l’Etat, c’est-à-dire les Forces armées de la République démocratique du Congo et la Police nationale congolaise ».

Si l'ambassadeur de la Suède des Droits de l’homme, la Démocratie et l’Etat de droit est bouleversée par ce constat, qu'en est-il de nous, peuple congolais, qui sommes les victimes directes de ces violations étatiques et qui les subissons depuis des années...?

Mais pensez-vous que son bouleversement changera quelque chose à l'impunité totale qui règne dans les forces du désordre congolais?

Lire tout l'article sur Radio Okapi