19. mai, 2018

Un rapport de la CENCO charge la police et l’armée congolaises

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a présenté, mardi 15 mai 2018, son rapport sur le monitoring des « manifestations et réunions publiques » organisées en RDC entre décembre 2017 et mars 2018. Dans ce document, la structure Paix et Justice Congo (PJC) de la CENCO fait état de 15 manifestants tués par les forces de l’ordre dont 14 par balles et 1 par gaz lacrymogènes.

A la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la CENCO suggère notamment « de publier ses mesures d’application de la Loi électorale afin que l’on en fasse large diffusion auprès des électeurs, et de redynamiser le cadre de concertation avec les partis politiques et les autres parties prenantes pour plus de transparence dans l’organisation des élections. »

Au gouvernement de la RDC, elle propose entre autres de « remplir correctement leur rôle régalien en sécurisant les parties du pays aujourd’hui touchées par l’insécurité afin d’éviter un nouveau report des élections attendues le 23 décembre 2018, et de s’en tenir au respect de la liberté des Manifestations Publiques consacrée par la Constitution de la RD Congo, de prendre les mesures d’encadrement chaque fois qu’une manifestation est programmée et de se réserver d’entreprendre tout acte contraire.

Lire tout l'article sur Radio Okapi