29. mai, 2018

Ces militaires et policiers forcés de mendier pour survivre

C'est vrai, nous avons tendance à l'oublier: pas tous les militaires se comportent comme des voleurs, violeurs, pilleurs ou tracasseurs. Il y en a encore qui ont une conscience. Ce qu'on peut leur reprocher toutefois, c'est de ne pas faire entendre leurs voix à l'intérieur de l'armée. En refusant de se plaindre auprès de leurs supérieurs, rien ne changera et ils resteront sous-payés et maltraités par leurs officiers.

Ils ont faim et soif, ils sont pauvres et mal vêtus. Pourtant, ils ont des familles à nourrir. Nos soldats sont des Congolais et ils ont des droits comme tout le monde. Il faut leur donner des conditions acceptables avant d’espérer qu’ils servent « loyalement et fidèlement la République ». 

Les plus gentils de nos soldats acceptent au moins l’humiliation de mendier dans la rue, plutôt que de se servir de leurs armes pour se nourrir. Les autres, vous savez déjà ce qu’ils font dans les Kivu, dans l’Ituri, dans le Tanganyika ou à Kananga. Leur solde serait devenue irrégulière et même quand on la paye, les militaires lambda ne pourraient en vivre tant elle reste modique. Vraisemblablement, c’est une situation courante pour les militaires en RDC.

Lisez tout l'article sur Habari RDC.

Pour quelles raisons un Etat condamne-t-il ses défenseurs à la mendicité?

Parce que les généraux préfèrent bouffer la solde de leurs hommes?
Parce que l'Etat ne lutte pas contre la fraude au sein de l'armée?
Parce qu'on veut forcer les soldats à se lancer dans l'exploitation illicte des minérais et la contrebande pour leur survie, dans l'intérêt des grosses légumes?
Parce qu'il y a des personnes haut-placées qui n'ont aucun intérêt à ce que l'armée soit performante?

Quelles qu'en soient les raisons, une chose est certaine: aucune de ces raisons n'est valable!

Notre Etat doit prendre ses responsabilités urgemment, dans l'intérêt supérieur de la Nation, au lieu de l'intérêt privé de quelques personnes privilégiées!