29. juin, 2018

Les forces de défense et de sécurité congolaises sont coupables de crimes contre l’humanité

Le Conseil des droits de l’homme, basé sur le rapport de leurs experts, note ce que nous savons depuis longtemps: les forces de défense et de sécurité congolaises, ainsi que la milice Kamuina Nsapu et les milices Bana Mura ont délibérément tué des civils, dont nombre d’enfants, et commis des atrocités à l’encontre de la population civile- notamment des mutilations, viols et autres formes de violences sexuelles, tortures, et exterminations.

L'équipe d'experts internationaux rappelle qu’il incombe en premier lieu aux autorités congolaises de juger les auteurs de crimes internationaux pour lutter contre l’impunité qui persiste malgré l’ampleur et la gravité de ces crimes.

Les experts recommandent notamment de renforcer les capacités des organes d’enquête militaire pour qu’ils puissent enquêter et poursuivre et juger les auteurs - y compris les plus hauts responsables - des crimes internationaux commis au Kasaï depuis 2016. Elle demande aussi que des soins adaptés soient donnés aux survivants et survivantes des viols et de violences sexuelles.

Lire tout l'article sur Radio Okapi