16. juil., 2018

Assassinat crapuleux d'un jeune par un policier à Kinshasa

Dans quel pays vivons-nous que ce ne sont que les étrangers qui sont choqués par le comportement parbare de nos policiers, tandis que nos propres autorités regardent les nuages en se grattant la gorge?

Le 14 juillet 2018, la garde d'un major de la PNC a tué à bout portant un jeune de 27 ans et grièvement blessé trois autres personnes. 

La Fondation Bill Clinton pour la Paix interpelle l’Autorité compétente et lui demande d’entreprendre des poursuites judiciaires contre cette garde pour « meurtre et blessure », ainsi que son chef pour « non-assistance aux personnes en danger », car présent sur le lieu du crime.

Mais entre-temps, l'impunité règne. Révoltant!

Lire toute l'histoire sur politico.cd