18. juil., 2018

Expropriation manu militari et démolition de centaines de maison à Mbobero, Sud-Kivu

L'armée et la police se sont rendu complices à une violation grave des droits humains à Mbobero, Sud-Kivu. Celui-là même qui se fait appeler "autorité morale" de la majorité présidentielle comme du Front Commun pour le Congo, Joseph Kabila, commet des actes d'une immoralité profonde, ensemble avec son épouse Olive Lembe et le gouverneur de la province du Sud-Kivu.

Des hommes en uniformes qui chassent des citoyens de leurs maisons sans dédommagement, traumatisent les habitants, causent un drame dans la vie de centaines de congolais, tout cela pour un couple déjà richissime mais possédé par une faim insatiable pour encore plus de terres, ce n’est que dans la République pas du tout démocratique du Congo que cela puisse arriver.

Si nos autorités nationales sont trop lâches ou corrompus, que la communauté internationale nous vienne à l’aide pour arrêter ce cauchemar !