23. juil., 2018

Militaires et policier violeurs devant le tribunal à Mambasa

Le chef de l'Etat aime le dire à qui veut l'entendre: la République démocratique du Congo est un état souverain qui ne tolère pas l'immiscion dans ses affaires intérieures. 

Le rôle régalien par excellence, c'est bien la justice. Dans un Etat soucieux de sa souveraineté, on s'attendrait alors à un système juridique indépendant, performant, transparent. Rien de tout ça chez nous au Congo. La règle générale, c'est que c'est l'impunité qui règne. Pire encore, des criminels en uniforme sont promus par le président, pour services rendus, non pas à la nation, mais à son excellence lui-même. John Numbi, Tango 4, les bourreaux de la Kabilie, leurs mains rouges de sang, sont récompensés par des grades très hauts et des postes-clé pour protéger leur protecteur contre le courroux du peuple.

Pour sauver la face, de temps en temps des procès sont organisés contre des militaires déviants, comme cette semaine à Mambasa, Ituri. Et encore, seulement parce que le PNUD a accepté de financer les audiences. Vous vous imaginez? Notre justice est financée par les étrangers? L'argent de l'étranger est utilisé pour organiser un semblant de justice au Congo? Mais dans quel pays trouve-t-on des bêtises pareilles? Notre Congo, un état souverain? Vraiment, monsieur Kabila!

Lire l'article sur mediacongo