11. août, 2018

Général Tango 4 accusé d’exploitation illégale de bois

Les crimes en uniforme, ce ne sont pas seulement les viols, les braquages et les meurtres. Bon nombre de nos soldats sont impliqués dans le pillage des ressources naturelles de notre pays, en commençant par les généraux. Le général Gabriel Amisi, un proche de notre chef de l'Etat, est parmi les plus grands criminels économiques. A travers son épouse, il s'est vu attribuer des concessions forestières, malgré le moratoire signé par le président Kabila qui a suspendu toute acquisition de droits d'exploitation. « Quand des gens qui sont du côté du chef de l’Etat, un général d’armée », ne respectent pas « un moratoire signé par le chef de l’Etat, c’est une violation flagrante », s’indigne le président de la société civile. Et une complicité certaine du chef de l'Etat lui-même. Une telle impunité est inacceptable dans un Etat dit de droit.

Des échauffourées ont éclaté entre employés chinois et la population qui refuse cette exploitation sans retombées, selon la société civile. Bilan : 2 morts et 7 blessés.

Lire tout l'article sur RFI

Ne pensez pas que Tango 4 soit un cas exceptionnel. Tous les officiers supérieurs affectés à Beni, Butembo, Bunia, Goma ou Bukavu font du commerce de bois et de minerais avec l'Ouganda, le Kenya et le Rwanda. Ils ont beaucoup construit dans ces pays.