20. août, 2018

Museveni utilise la police contre ses citoyens

Tabasser et torturer un député, élu par le peuple, c'est un crime contre la démocratie. Ce n'est que normal que le peuple ne l'accepte pas. Mais cela ne justifie aucunement l'utilisation de balles vives par la police contre la population assoiffée de justice et de respect.