30. août, 2018

Les verandistes de Bunyuka désarment un militaire FARDC en divagation

La Veranda Mutsanga est un réseau de jeunes qui a été créé il y a 5 ans à Butembo pour protéger leur quartier Mutsanga contre les voleurs et cambrioleurs. Entre-temps ils ont créé des antennes à plusieurs endroits de la ville, et même en dehors de la ville, comme à Bunyuka. Après avoir neutralisé les malfrats, ils les donnent en mains de la justice.

C’était la semaine passée, un soir, quand les jeunes de la Véranda Mutsanga antenne de Bunyuka étaient assis à leur siège, autour du feu, aux environs de 20h00. Désormais, selon les stratégies de sécurité populaire, dans plusieurs coins, les jeunes passent nuit à l’extérieur à la belle étoile, en train de veiller sur la sécurité de leur propre quartier.

Ils ont vu deux personnes venir vers eux sur une moto. Un homme habillé en tenue militaire, armé de fusil, est descendu. Ayant vu cela, les jeunes se sont retirés et resté dans les parages pour voir ce qui allait arriver. Curieusement le militaire en question va déverser par terre le café que ces jeunes apprêtaient pour la veillée de surveillance cette nuit-là. Ne voulant pas réagir à cette provocation, ils se retirent et laissent ce militaire seul au siège. Curieusement ce militaire, qui était accompagné par un ancien commandant de la PNC de Bunyuka, a appelé l’un de ces verandistes par son nom. Celui-ci s’est présenté, et tout de suite ils voulaient le maîtriser pour l’amener avec eux, sous prétexte que ces jeunes sont des mai mai.

Rouges de colère, ces jeunes ont décidé de ravir l’arme et un Motorola à ce militaire FARDC ! Quelques instants après, quand ils l’ont identifié comme militaire de la position FARDC récemment placée dans la localité de Bunyuka, ils lui ont remis son arme. C’est ne que le matin que son appareil Motorola lui sera remis.

Rouge de colère, ce militaire, guidé par cet ancien commandant de la PNC, ils sont descendus au domicile de l’un des verandistes pour embarquer tout le monde rencontré dans la parcelle : maman, papa, ses sœurs…. Ils ont passé nuit au cachot à la Position FARDC de Bunyuka. Ils ont été libérés après remise de l’appareil Motorola et paiement des amandes exorbitantes. Si ces jeunes étaient des mai mai, pensez-vous vraiment qu’ils allaient remettre cette arme à ce militaire en divagation ??

Voilà comment les militaires affectés à Beni-Lubero traitent les citoyens et font la honte de toute une armée, dans plusieurs agglomérations de Beni-Lubero.

La véranda Mutsanga appelle au minimum de discipline et de recyclage au sein de l’armée, car lorsque les agents de l’ordre doivent se comporter de cette manière, ça ne va pas !

Visiter la page Facebook de la Veranda Mutsanga