27. sept., 2018

La criminalisation du deuil à Beni: une nouvelle honte pour le Congo

Dans quel pays vivons-nous?

Le deuil, le chagrin, pour des jeunes assassinés par des terroristes que les FARDC ni la PNC ne savent contrôler, est-ce désormais aussi un crime? La Police n'a donc absolument pas de coeur? Pour exprimer son désespoir et sa tristesse, a-t-on besoin d'une autorisation de la police? Après la violence morbide des assassins, avons-nous encore besoin de la brutalité de notre propre police?

Que voulez-vous qu'on fasse? Qu'on vienne ramper devant vos bottines dans la poussière parce qu'on vous appelle 'force de l'ordre'? Taper sur des innocents en deuil, vous appelez cela de l'ordre? Disperser les gens en deuil brutalement, cela vous donne du plaisir ou quoi? La mort de 24 de nos concitoyens cela ne vous touche donc pas? Vous êtes de quel côté finalement, du côté de la nation, ou de celui de ses assaillants? 

Lire tout l'article sur actualite.cd