28. sept., 2018

La traque des jeunes filles par une police détraquée

"Les phénomènes +Kuluna+ et +Ujana+ sont les conséquences de la crise sociale qui décime notre pays. La solution durable ne viendra pas des opérations policières mais plutôt de l'amélioration des conditions sociales des parents, des jeunes..."

Comment la police est en train de perdre son temps à traquer nos filles à Kinshasa au point qu'elles n'osent plus sortir dans la rue? Heureusement que les magistrats ont encore un peu de bon jugement. On se demande vraiment ce que cherche le régime à prendre toutes ces mesures qui le rendent encore plus impopulaire, alors que les élections s'approchent. Serait-ce un signe qu'ils n'ont rien à craindre de l'opinion publique? Que tout est déjà réglé pour connaître le résultat des élections à l'avance? Ceci n'est pas normal: un régime qui cherche à se faire élire ne se comporte pas comme ça!

D’après les indiscrétions parvenues à Scooprdc.net, la Présidence de la République serait contre cette opération décidée par le gouvernement provincial de Kinshasa qui n’a pas tenu compte du contexte actuel surchauffé par des évènements susceptibles d’enclencher des soulèvements. Il y a de meilleures méthodes pour les autorités de décourager l’«Ujanisme » que l’exhibitionnisme dangereux auquel se livre la police. Notre source nous confirme que l’ordre sera donné sous peu par la Présidence de la République pour que s’arrête cette opération attentatoire aux libertés vestimentaires.

Lire l'article sur scooprdc.net

Lire l'article sur France Soir: "JE NE SUIS PAS PUTE!"