4. oct., 2018

Agression d’un journaliste par un groupe de policiers à Bukavu

BUKAVU - Le samedi 29 septembre 2018, un journaliste à été agressé par un groupe de policiers à Bukavu, le chef-lieu de la province du Sud-Kivu. La victime est Justin Mwamba, un journaliste de la radio télévision Ngoma Ya Kivu, une station émettant à Bukavu.

Selon l'ONG Journaliste en danger (JED), Justin Mwamba a été passé tabac par des éléments de la police nationale congolaise (PNC), sous les ordres d'un officier. Le journaliste tentait de couvrir une manifestation organisée par les membres de la société civile locale qui protestaient contre l'insécurité qui bat sur la ville de Bukavu.

D'autres sources contactés par CongoForum révèlent que le journaliste a été brutalement tiré par les habits et projeté par terre. Ensuite, il a été roué de coups par ces policiers qui s’en prenaient à toutes les personnes venues assister à une tribune populaire organisée par la société civile. Les habitants de Bukavu avaient été fortement choqués par l'assassinat d'un «changeur de monnaie» par un groupe d’hommes armés. Après avoir tabassé et violenté le journaliste Mwamba, les éléments de la police ont tenté de lui ravir son matériel de reportage.

Justin Mwamba avait été envoyé sur place pour couvrir la manifestation. En dépit du fait qu’il s’était présenté comme journaliste, l’officier de la police a immédiatement instruit ses agents de se charger de lui. «Ils m’ont tabassé et grièvement blessé à la mâchoire», s’est plaint le journaliste.

JED, qui défend les journalistes en RDC, condamne sans équivoque cette agression qui ne peut se justifier et considère qu’il s’agit là d’un acte de violence inacceptable contre un journaliste en plein exercice de son métier. L'ONG demande aux responsables de la police au Sud-Kivu d'intervenir le plutôt possible pourque les journalistes soient remis dans leurs droits et soient sécurisés afin de pouvoir pratique leur métier en toute tranquillité.

(c) CongoForum - Paulin Munyagala, 01.10.18