12. oct., 2018

Détournements des rations des élèves policiers

On aura tout vu dans notre pays!

Le policiers, qui ont déjà l'habitude de se comporter comme des prédateurs envers nous, simples citoyens, n'hésitent pas non plus à s'en prendre à leurs jeunes recrues. Saviez-vous qu'il existe au sein de la Police nationale un réseau de trafic des provisions en nourritures des élèves policiers? Il est évident que tripoter avec les rations des élèves policiers, à la longue, affecte les rendements de ces derniers.

La bonne nouvelle est que l’Inspecteur général de la Police nationale congolaise, le général Raus Chalwe Ngwashi, poursuit des enquêtes ouvertes en vue d’identifier et sanctionner les éventuels coupables conformément à la loi. Les services de l’IG ont reçu les instructions d’entendre le Directeur des écoles de la Police nationale, son adjoint et leurs principaux collaborateurs. Ainsi donc, le général Célestin Kanyama a été personnellement convoqué ainsi que ses deux adjoints. Ces derniers ont été auditionnés mardi 9 octobre dans les locaux de l’IG, selon plusieurs sources internes faisant part d’une certaine résistance constatée dans le chef de certains responsables interrogés, vraisemblablement tentés de douter des pouvoirs de l’Inspecteur général de la Police nationale. Le général Kanyama n’a pas encore répondu à la convocation, a-t-on encore appris.

Si l'IG arrive à faire aboutir son enquête et à faire condamner les responsables à tous les niveaux, ce serait un signe convaincant que Raus Chalwe est déterminé à faire régner la discipline à tous les échelons de la Police, en faisant respecter les lois et règlements de la République ainsi que la bonne gouvernance. Mais sachant qui est le protecteur du général Kanyama, il reste à craindre, jusqu'à nouvel ordre, que l'impunité à haut niveau continuera à prévaloir aussi longtemps que le système pourri actuel reste en place. Mais si l'IG arrive à en découdre avec la pieuvre et, surtout, à se faire respecter, un nouvel espoir s'installera pour la transformation de notre PNC en une vraie force de l'ordre.