17. oct., 2018

Les FARDC rançonnent les usagers de la route à Butuhe

Les militaires FARDC excellent dans le rançonnement des usagers de l’axe routier BUTUHE-MASOYA en groupements MALIO et MWENYE, Province du Nord-Kivu. Sur ce tronçon d’environ 40 kilomètres de long, les éléments FARDC ont érigé trois points d’arrêt des conducteurs des engins motorisés. Chaque conducteur de moto est obligé de débourser 500 francs congolais pour avoir droit au passage. Pour effectuer une course d’aller et retour entre BUTUHE et MASOYA, chaque conducteur doit se munir de 3 milles francs congolais. Faute de quoi, il court des sérieux problèmes avec les militaires FARDC.

Au-delà du péage route et des taxes des agents du service de TRANSCOM, un autre service, d’origine inconnue, perçoit une taxe dite « Poids et mesures ». Les percepteurs, qui visent la marchandise au porte bagage de tout conducteur, ne sont même pas munis de documents de paiement.

Lire tout l'article sur Radio Moto

Bref: notre Etat prédateur à l'oeuvre dans toutes ses formes!