18. nov., 2018

Un militaire ouvre le feu dans un deuil et tue cinq personnes à Tshikapa

Quand la gouvernance d'un pays comme le nôtre est pourrie à cause de l'orgueil et de l'égoisme de ses dirigeants, ils ne pensent pas à prévenir les risques pour la population. Ils savent pourtant très bien comment se comportent les hommes en uniformes, produits de leur négligence, envers la population. Pas un seul jour ne se termine en RDC sans qu'un militaire ou un policier n'ait commis quelque part sur notre territoire l'irréparable. Cette fois-ci c'était à Tshikapa:

"Un militaire, à son arrivée à un deuil, a commencé à exiger de l'argent aux personnes y rassemblées. Un de ses collègues le lui a interdit. Furieux, il a ouvert le feu tuant sur le champ deux personnes et blessant dix autres, dont trois sont décédés plus tard. La tension est vive ce dimanche matin à Tshikapa. Les membres de la communauté des personnes tuées cherchent à se venger. Ils pensent que c'est un coup contre leur communauté. Le militaire meurtrier est aux arrêts à l'auditorat".

Lire tout l'article sur actualité.cd