21. avr., 2019

Citoyens tracassés à Butembo par les uniformés déployés après le meurtre du Dr. Mouzoko

L'attaque sur l'hôpital de l'Universite Catholique du Graben et l'assassinat du Dr. Richard Mouzoko ont inspiré la mairie de la ville à augmenter la présence d'hommes en uniforme. L'intention est bonne, mais les effets sont médiocres.

Les agents de l'ordre deployés pour la securité tracassent la paisible population. Un homme qui se rendait au champ l'avant-midi de ce dimanche est aux arrets à l'entrée des cliniques. Les agents de l'ordre exigent 30 $ pour son relâchement. Ils l'accusent d'être lié aux rebelles qui ont attaqué cettre structure sanitaire ce vendredi saint. Une altercation a eu lieu ce dimanche de Pâques à 14h entre les familiers de la personne arretée et les elements de l'ordre.

Ils ne sont même pas capables de se comporter comme ils le devraient pour honorer la pauvre victime de nos bêtises congolaises .