3. mai, 2019

Beni -Bashu: Viol et fusillade d'une fillette et d'une femme par des militaires FARDC incontrôlés

13 ans révolu, une fille a été violée par les présumés militaires FARDC incontrôlés mais identifiable indique maître Saidi Balikwisha, élu du Territoire de Beni.

Tellement blessée la victime de violence sexuelle a succombé de ses blessures au niveau de l'organe génital. Elle a été abandonnée sur le lieu du crime.

L'élu de Beni précise que les militaires incontrôlés FARDC sont les auteurs de ces actes.

Le fait s'est passé à Vihyo sur l'autre rive de la rivière Mwalika ce mercredi en chefferie de Bashu. Comme si cela ne suffisait pas, une autre femme a été criblée de balles par les mêmes militaires à cœur joie, elle est décédée sur place, ajoute Me Saidi Balikwish, a élu de Beni.

La population demande le remplacement de l’unité déployée dans cette partie du Territoire de Beni qui s’est distinguée dans les cas des violences sexuelles et assassinats, situation qui renforce la souffrance de cette population cultivatrice.

C'est inacceptable, ce comportement, déclare le commandant des opérations Sukula I, le Général Major Marcel Mbangu, qui indique que justice sera faite. Il précise que la mission de l'armée, en plus de la défense du Territoire National, est de protéger la population et ses biens. Pas le contraire.

Lire tout l'article sur LibreGrandsLacs.com