6. août, 2019

Les tracasseries policières et militaires au Tanganyika appauvrissent la population

Le député Jean Manda Kansabala, élu de la circonscription de Moba a dénoncé jeudi 25 juillet des cas de tracasseries policières et militaires sur les différents axes routiers de ce territoire de Tanganyika.

« J’ai constaté plusieurs barrières illégales (érigées par la) PCR (Police de circulation routière) et l’armée, qui perçoivent de l’argent. Sur l’axe Moba-Mwanza-Kabwela-Kamena, axe Kirungu-Kasenga-Pepa, j’ai parlé avec les policiers qui ont reconnu (qu’ils étaient) ‘en train de demander un petit rien de 3000 francs congolais », a témoigné Jean Manda Kansabala, après deux semaines de vacances parlementaires dans son fief électoral. 

Les militaires aussi exigent 500 francs pour le passage de chaque voyageur en vélo. 

« La population, elle peut sortir le matin - pour rentrer à la maison - il faut qu’elle dépense les 4 000 francs chez les policiers, les 500 francs aller et retour chez les militaires, ça fait 1000 francs ; donc, au moins 5 000 francs par jour», a détaillé le député.  

Lire l'article original sur Radio Okapi