8. août, 2019

Trois civils d’une même famille tués à Kibirizi par des FARDC

C'est vrai qu'une attaque d'un convoi est un acte lâche et ceux qui ont causé ainsi la mort de 5 personnes  dont un capitaine, à Kibirizi, sont certes des criminels. Mais cela ne peut en aucun cas justifier cet acte de vengeance par des militaires FARDC, qui ont terrorisé la cité et assassiné toute une famile: un homme une femme et leur enfant. Cet acte de violence aveugle n'est pas moins un crime est doit être jugé sévèrement. Mais comme l'est du pays échappe à l'autorité de l'Etat, le non-droit sera encore d'application, et les perpétreurs des deux crimes continueront encore à commettre librement leur crimes pendant trop longtemps...

Lire tout l'article sur actualite.cd