14. août, 2019

Le policier doit-il pouvoir être en même temps commerçant?

Drôle de réflexion, publiée sur le site habari.cd aujourd'hui: 

Il faudrait que la loi permette aux policiers de faire de l’artisanat, de mener de petites activités génératrices de revenus. De cette manière, on combattrait mieux leurs dérapages !

La base du raisonnement, c'est que le policier est mal ou pas payé, et qu'il n'a d'autres choix que de quémander ou voler pour nourir sa famille, car la loi lui interdit de se lancer dans une entreprise privée. Alors, laissez-les se lancer dans les affaires et les ponctionnements s'arrêtront. 

Nous raisonnons autrement: si cette loi existe c'est parce que le législateur a bien compris qu'il y a conflit d'intérêts entre le métier de policier et celui de commerçant. Si le métier de policier n'est pas viable, il n'existe qu'une seule bonne solution: lui donner un salaire viable. Quand on donne à un policier une arme mais pas de salaire, que va-t-il faire? Il va utiliser son arme pour trouver l'argent. Il ne faut pas être un docteur en criminologie pour comprendre cette logique. 

Alors cessons de vouloir transformer nos policiers en commerçants. Réhabilitons ce noble métier qui est indispensable dans tout Etat de droit et rémunérons nos policiers pour qu'ils puissent jouer le rôle que nous attendons d'eux!

Lire l'article original sur habarirdc