28. sept., 2019

La violence sexuelle commise par les FARDC continue

Un militaire FARDC est allé prendre par la force une femme dans sa maison en la présence du mari et l'a amenée dans sa hutte au niveau de la position militaire le soir de ce 25/09. Il l'a violée et l'a relâchée le matin du 26/09 au niveau de Bishusha. La victime est allée se plaindre à la police de Kitshanga mais l'auteur semble être intouchable. Les soins médicaux pour la victime se suivent au centre de santé de Bishusha.

Ce militaire est du bataillon de MUSHEKU à Bishusha NKANKI. Nous lançons un cri d'alarme et demandons que ce militaire réponde de ses actes et que justice soit rendue. Le nom de ce militaire c'est CHIBANGO, son commandat c'est MUTOMBO et son numéro de téléphone est le 0894413318. Les noms de la victime: FURAHA Francine. Ce militaire est en promenade à Kitshanga maintenant selon les sources locales. 

Voilà le genre de messages que nous continuons à lire sur les réseaux sociaux depuis que les autorités ont mis le cap vers le changement...