20. oct., 2019

Des militaires font la loi à Malio, Beni, Nord-Kivu

La séparation des pouvoirs est inscrite dans notre constitution. Malheureusement à l'Est de notre pays, l'Etat n'est pas présent sous toutes ses formes. Dans de nombreuses zones rurales, ce n'est que l'armée qui est visible. Celle-ci se croit alors tout permis, même pratiquer justice, leur justice, évidemment.

 « Ils jugent et réconcilient les affaires civiles, pénales sans être inquiétés, à la vue de l’autorité de la police et de l’autorité coutumière locale en violation de la loi congolaise, de la constitution, de la république mais aussi des consignes de leur hiérarchie qui malheureusement ne prend aucune mesure disciplinaire pour les éléments fautifs. La plus grande victime de ce comportement reste la population civile et ses biens, parmi lesquels les poules, chèvres, téléphones et argents…. », a dénoncé Kakule Mutsunga Bin Sikwaya, Défenseur des droits de l’homme et acteur de la société civile à Malio.

Contacté au téléphone à ce sujet par la Radio Moto ce vendredi 18 octobre 2019, le Commandant des FARDC en groupement Malio a nié toutes les accusations contre ses hommes. Selon ses propres termes, tous les membres de la société civile de Malio sont des menteurs de grand chemin. Il a par ailleurs rassuré qu’il répondra à cette question de tracasserie après vérification de cette information.

Lire tout l'article sur Radio Moto