9. nov., 2019

Arrêtons les crimes de la police en leur donnant des armes non-léthales

Avez-vous été choqué autant que nous de tous ces morts inutiles, ces derniers temps, tués par des armes à feu de la police? Ceci est inacceptable dans un pays dit démocratique. Dans tout autre pays, le parlement serait dans tous ses états pour éxiger des enquêtes, des sanctions, des préventions. Pas chez nous. La vie d'un citoyen n'a pas beaucoup de valeur en RDC, car vous pouvez la perdre pour un rien, aux mains de ceux-là même qui sont sensés nous protéger.

Habari RDC a entièrement raison de poser la question en ces termes:

Dans ce lot de réalités de notre police, je me pose la question de l’opportunité du port d’armes par les policiers en pleine capitale. Pourquoi gaspiller les munitions à Kinshasa ? Ces balles qui tuent de paisibles Kinois pourraient être plus utiles dans des zones de conflits dans l’est du Congo. La ville de Beni par exemple a plus besoin de munitions que Kinshasa. A mon avis, il est plus que temps de passer aux moyens de maintien de l’ordre plus dissuasifs. Les forces de police doivent utiliser des armes dites non létales ou incapacitantes. Celles-ci ne tuent ni ne blessent la cible. L’humanisation des services de sécurité telle que voulue par le président Félix Tshisekedi c’est aussi cela.

Mais est-ce vraiment cela que veut notre président? A-t-il pris position sur ces assassinats par les policiers? A-t-il envoyé de là où il voyage le moindre signe qu'il se préoccupe de ces crimes institutionnels? En tout cas, nous n'en avons capté aucun. Si vous l'avez capté, merci de le partager avec nous pour nous rassurer.

Lire le blog de Habari RDC.