2. déc., 2019

Aucun changement dans le comportement de nos FARDC

Le Cap pour le Changement, ce ne sera pas pour cette législature, apparemment... 

Les usagers du tronçon routier Butembo-Beni déplorent les tracasseries dont ils ont victimes à la barrière Kangothe et vers le pont jeté sur la rivière Kisalala. 

Les victimes pointent du doigt des éléments des FARDC qui sont, les uns commis à la garde de la barrière, les autres à la surveillance sécuritaire à Kisalala et environs.

Ces éléments conditionnent le passage du piéton ou du conducteur d’engin roulant par le paiement de 500 francs congolais. Cette salle opération est vécue à partir de 17 heures de chaque jour, dénoncent les victimes. Ces usagers du tronçon routier Butembo-Beni appellent la hiérarchie militaire à interpeler les incriminés.

Lire tout l'article sur Radio Moto