17. mai, 2020

Tanganyika : la société civile dénonce les tracasseries des FARDC à Manono

"Les FARDC imposent l'achat de jetons aux responsables des ménages, 500 francs. Même pour aller aux champs, il faut payer, comme du retour des champs, il faut aussi encore payer. Et à des barrières, il y a mille francs congolais (0,54 USD) qu’il faut payer quand vous êtes piéton et vous avez un vélo. Et les motards, ils doivent payer 5 mille francs. Et quand vous avez une malchance, on peut vous demander au-delà de ça », dénonce l’Abbé Moïse Kiluba, coordinateur de la société civile du Territoire de Manono, Province du Tanganyika. 

Lire l'article sur Radio Okapi

Et que font les autorités? Rien, elles se taisent et laissent faire. Si j'étais Gouverneur de cette province, en tout cas, j'aurais une grosse honte de voir la population souffrir autant à cause de militaires qui violent sur tous les plans le mandat que la constitution leur a donné. Qui aura le courage d'arrêter ces pratiques indignes d'un Etat de droit? CACH, où est votre changement promis? Frère Fatshi, frère Fatshi, dormez-vous?