22. mai, 2020

La police doit encadrer les manifestations uniquement avec des armes non létales

S'il y a un movement qui tient la non-violence haut dans l'étendard, c'est bien La Lucha. Si vous avez déjà été témoin d'une de leurs manifestations, vous avez certes constaté combien ils sont organisés, disciplinés, focalisés et surtout: pacifiques.

Si on veut combattre la violence de l'Etat, on ne réussira pas en étant violents dans ses revendications. Le changement durable viendra de la non-violence. Mais cela ne les protège pas contre la violence de nos services de l'ordre. 

Marcus-Freddy Kambale, 22 ans, a été atteint par une balle tirée par un agent de la police dans un stade de la ville de Beni où une vingtaine de militants s’était rassemblés pour une manifestation pacifique. Deux autres manifestants ont été blessés et sont admis à l’hôpital général de Beni.

Comment est-ce que des policiers peuvent utiliser leurs fusils contre un aussi petit groupe de manifestants? Le monde réagit avec effroi. Les États-Unis, par le biais de son ambassade en RDC, ont condamné la répression faite par la police congolaise. L’administration Trump réclame par ailleurs une enquête pour que la responsabilité de ceux qui sont coupables soit établie. L’Organisation des Nations Unies (ONU) condamne avec fermeté la mort d’un militant de la Lucha par un policier lors d’une marche pacifique organisée ce jeudi contre l’insécurité dans l’est. L’ONU estime qu’il est temps que la police de la RDC mette fin à ses bavures pour éviter de ruiner le progrès fait par Félix Tshisekedi.

Même l'UDPS a compris que le meurtre d'un jeune par la police est inacceptable. 

Me Jacquemain Shabani, président suspendu de la Commission électorale permanente (CEP) de l’UDPS, est d’avis que « la sanction ne doit pas attendre car, un État de droit se construit au quotidien par la tolérance zéro à toute criminalité ».

« Une bavure inacceptable qui appelle sanction immédiate en procédure de flagrante », a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

Malheureusement tout ceci ne nous ramènera pas Freddy, qui avait encore toute sa vie devant lui. En son honneur, le parlement devrait voter une loi qui interdit le port d'armes létales par la police lors de manifestations citoyennes.