25. mai, 2020

De quel droit les FARDC vont-ils piller les champs des paysans à Minembwe?

Samedi passé, des tensions ont été constatées entre la population de Minembwe et l'armée. A la base, certains militaires des forces armées de la république démocratique du Congo FARDC auraient été surpris par les habitants de cette localité en train de piller les récoltes dans leurs champs de maïs.

Des tirs à balles réelles s’en étaient suivis et cela à créé une paralysie totale des activités et la panique au sein de la population. Heureusement, aucune perte en vies humaines n’a été enregistrée.

La société civile noyau de Minembwe condamne ce comportement et souligne que ce n’est pas la première fois que pareille situation se produit.

Même son de cloche du côté de la dynamique UBUMWE regroupant les jeunes Banyamulenge qui juge inacceptable ce comportement qui détériore davantage la situation alimentaire de la population du milieu déjà victime de la famine.

Lire tout l'article sur infordc.com

Minembwe n'est pas une exception. Ceci n'arrive pas seulement là où l'armée a choisi son camp contre les Banyamulenge. Ces comportements de nos soldats ne sont pas nouveaux. Nous pouvons les observer dans plusieurs provinces, partout où l'autorité de l'Etat a disparu depuis belle lurette, même où il ne s'agit point de conflit ethnique. C'est plutôt un manque total d'éthique de la part de l'armée. Probablement aussi lié au détournement de la solde des soldats: les généraux laissent faire leurs soldats parce que ce sont eux qui ont mis l'argent en poche.

Le nouveau Président nous avait promis que des aberrations pareilles appartiendraient entièrement au passé. A quel saint nos agriculteurs doivent-ils se vouer, si ceux-là qui ont le pouvoir de mettre fin à ce genre de pillages regardent de l'autre côté? Nous avons besoin de la paix et d'une armée qui nous défend, pas d'une armée qui nous pille et qui renforce les tensions.