2. juin, 2020

Policiers de Bukavu qui ont tabassé un jeune pour non-respect des consignes COVID aux arrêts

Avec l'utilisation largement répandue des smartphones, il devient impossible désormais aux forces de l'ordre qui dérappent de nier les faits. La PNC de Bukavu n'a eu d'autre choix que de mettre aux arrêts les 5 policiers qui ont maltraité le jeune inconscient qui ne connaissait pas les consignes. Il y a des méthodes plus civilisées pour le sensibiliser que la matraque ou la chicotte. On voit ainsi que COVID-19 a aussi ses bons côtés: la pandémie devient une école en respect des droits humains pour les policiers!

Lire tout l'article sur actua360.org