21. août, 2020

FARDC à Djugu font partie du problème, pas de la solution

Aussi longtemp que les FARDC refusent de reconnaître les tares qui rongent l'armée, la population va souffrir entre leurs mains. Car ces uniformés qui tracassent et terrorisent la population pour se saoûler et assouvir leurs autres petits plaisirs en poussant les civils dans le marais de la pauvreté se sauront protégés par leurs supérieurs et l'impunité continuera.

Comment un porte-parole peut-il nier les faits alors que tous les jours nous subissons les conséquences des actes anti-constitutionnels commis par un abus manifeste des uniformes et des armes que l'Etat a confiés à ces hommes sans moralité? Les groupes armés se moquent d'une telle armée et continuent à sévir en maître dans les territoires qui échappent au contrôle de l'Etat. Parce que l'instrument de contrôle de l'Etat est pourri et rouillé.

Ecoutez le député provincial Jean Bosco ASSAMBA et le porte-parole des FARDC sur rukfm.info