4. sept., 2020

Terroristes de la CODECO protégés par les FARDC à Bunia

Une milice ayant commis des exactions affreuses et dont les membres sont prétendument  recherchés, la CODECO, fait incursion dans la ville militarisée de Bunia, Ituri. Elle défile à pied dans les grandes artères de la ville. Arrivée à la prison centrale, elle exige la libération sans conditions de ses membres qui y sont détenus. On lui ouvre grandement les portes de la prison, elle libère les siens et procède par un recrutement occasionnel parmi les prisonniers volontaires et ce, sous le regard des autorités. Après la sale besogne, les autorités (politiques et administratives) de la ville mettent à sa disposition une logistique appropriée : des provisions (sacs de riz, haricots) sont offertes et 3 véhicules militaires sont mis à sa disposition pour un retour digne et sécurisé dans la brousse, à Ezekere, à une dizaine de kilomètres à l'Est de Bunia.

La population redoute l’infiltration de ces hommes armés dans certains quartiers pour planifier une nouvelle invasion de la ville. Quelques minutes avant leur retrait, les forces de l’ordre ont tiré plusieurs coups de feu pour disperser certains habitants en colère qui jetaient des pierres sur ces miliciens. Un garçon a attrapé une balle perdue dans sa jambe. 

Maintenant dites-nous: dans quel autre Etat du monde est-ce qu'on peut voir un tel spectacle? Où encore est-ce que l'armée protège les terroristes contre la population? Seulement chez nous, en RDC!

Lire l'article sur Radio Okapi