23. nov., 2020

Cacao, bois, or et pétrole, autant de raisons pourquoi les FARDC n'arrêtent pas les massacres

Nous l'avons dit et redit: nos soldats sont en train de s'enrichir sur le dos des paysans du triangle de la mort. Voilà que la société civile de Beni revient à la charge en ces termes: "certains militaires, et les rebelles ADF, et les mai mai actifs dans le territoire de Beni, et certaines brebis galeuses de notre population, tous vont récolter ce cacao abandonné, alimentant ainsi le conflit qui fait fuir les habitants massacrés depuis sept ans.’’

Que font nos autorités? Elles semblent incapables d'arrêter ce pillage orchestré par l'extérieur avec la complicité des ADF et de nos militaires. Ou devrons-nous finalement conclure qu'elles sont plutôt complices?

Lire tout l'article sur lavoixdelucg.org