1. janv., 2021

Haut-Uele : des éléments FARDC accusés de tracasseries

C’est la société civile de Doruma, en territoire de Dungu qui lance les cris d’alarme aux autorités civiles et militaires sur la question ce jeudi 31 décembre 2020.

D’après Réginald Singba, son coordonnateur, des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de la compagnie réserve basée à Doruma, ont érigé depuis trois semaines, une barrière à 21 km de Doruma sur l’axe Banda, en territoire de Dungu (Haut-Uele).

Ils y procèdent à des fouilles systématiques des bagages, obligent les victimes à payer un montant allant de 5 000 à 120.000Fc et retiennent certains biens comme des motos, essence et autres, faute d’argent.

« Nous avons enregistré plusieurs cas de tracasseries sous diverses formes. Leurs cibles sont les transporteurs en moto, vélo; jusqu’à l’événement d’hier mercredi où beaucoup de biens ont été retenus, dont nous avons les images. Nous reconnaissons avoir constaté le commandant régiment basé à Niangara qui nous a promis une réponse favorable mais malheureusement jusque là, rien ne change », déplore M. Singba.

Cette structure citoyenne exige la levée sans délai de cette barrière illégale dont l’objectif est de rançonner et tracasser la population. Elle plaide également pour le renforcement des dispositifs nécessaires afin de protéger la population pendant cette période de festivités.

Lire tout l'article sur orientalinfo.net